Prémonition (màj le 12/03/2010) - Mais dans quel pays vivons-nous ? Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pierre   
Mercredi, 25 Juin 2008 23:49
Index de l'article
Prémonition (màj le 12/03/2010)
Et en France EDVIGE?
Mais faites les taire !
Notre liberté fout le camp
Atteinte à la liberté d'expression
Toutes les pages

Mais dans quel pays vivons-nous ?


Français, votre liberté fout le camp et vous ne réagissez pas.


Sous prétexte de nous protéger et d'assurer notre sécurité, il n'y a de cesse de limiter et de restreindre notre liberté.

Toujours dans le même objectif, l'administration devient tatillonne et soupçonneuse jusqu'à rendre notre univers kafkaïen.

Nous n'avons plus rien à cacher, même pas notre corps que la gente sécuritaire épluche avec des scanners sophistiques dans les aéroports. Il paraît que l'on peut refuser. C'est comme travailler le dimanche. Aller demander aux caissières de supermarchés- ?

Nous sommes pistés à la trace par nos achats avec la carre bleue et dans nos moindres déplacements avec le téléphone portable. Cela revient comme un boomerang, Le maire de Béthune en sait quelque chose.

Des bases entières de données sont collectées sur nous à nos dépens et ces informations risquent à tout moment d'être utilisées contre nous pour réduire notre liberté avec risque d'être incarcérés alors que nous n'avons rien fait.

Ne dites pas que c'est impossible, puisque cela a déjà été. Dans les années 1940-1944, des millions de personnes ont été internées, déportées, torturées, exterminées, pas pour ce qu'elles ont faits, mais pour ce qu'elles étaient : juifs, tziganes, homosexuels ou tous simplement qu'elles ne plaisaient pas à la soldatesque occupante ou à leur voisinage prompt à les dénoncer. Les fiches constituées clandestinement par la police française a largement aidé la chasse de la gestapo.(1)

Ne dites pas que cela n'est plus en usage à notre époque. Pour des résultats de chiffres, la police et la gendarmerie française privent actuellement de liberté des personnes dont leur seul tort est d'avoir contesté des affirmations plus ou moins exactes et elles sont placées en garde à vue pendant des heures sans moyen de prévenir leurs proches. "refus d'obtempérer, rébellion à la force public ou injure à agent" sont  vite avancés par ce personnel assermenté. N'est-ce pas de la restriction arbitraire de liberté ? Les abus sont devenus tellement importants et scandaleux que la presse et certains parlementaires s'émeuvent des gardes à vue avec viol physique et moral des personnes. L'introduction des doigts dans le corps des femmes et des hommes contre leur volonté est une des définitions légale du viol (2).

Les gardes à vue à la françaises et les interrogations sans avocat sont blâmées par les institutions européennes. Des avocats viennent de saisir le Conseil Constitutionnel sur la conformité des gardes à vue avec la constitution. "Nul ne peut être privé de liberté s'il n'a pas été reconnu coupable par un tribunal".

Ne nous dites pas que l'on ne déporte plus les personnes en France. Une jeune fille (Melle Najlae Lhimer) a eu le tort de venir chercher assistance auprès des forces de l'ordre à Châteaurenard (Loiret) contre sa fratrie que la persécutait, elle a été immédiatement expulsée le 20 février 2010 vers  le Maroc où elle risque d'être mariée de force à un inconnu. Elle a eu le tort d'aller chercher secours auprès des gens qui auraient dû la protéger et la défendre(3).

Il faut faire du chiffre et alimenter des bases de données sécuritaires et liberticides d'empreintes génétiques. N'a-t-on évoqué la collecte des empreintes génétiques dans les hôpitaux dès la naissance des bébés. N'a-t-on à une époque collecté les empreintes digitales des français lors des demandes des carters d'identités et ce sans qu'il ait commis aucun délit.

Quand un membre du gouvernement est suspecté, immédiatement les autres politiques, principalement ceux du même parti, parlent de présomption d'innocence qu'il faut respecter, mais ces présomptions d'innocence ne s'appliquent pas pour les autres qui sont jetés à pâture à la presse ou maintenu en détention comme dans l'affaire de Plaine Fougère où un routard est resté au trou alors que les empreintes génétiques sur le bureau du juge le disculpaient.

La suppression du juge d'instruction est un autre coup liberticide. En effet le juge d'instruction n'est pas hiérarchiquement dépendant du gouvernement comme le sont le procureur et le parquet. Cette différence est énorme.

Si la France doit se protéger contre l'immigration déferlante de toute la misère du monde et c'est normal, l'expulsion d'étrangers intégrés, travaillant, payant des charges sociales et des impôts est tout à fait scandaleux. L'absence de discernement dans ces actes est une honte pour notre pays. C'est le résultat d'une politique de chiffre. Même les syndicats de police, pourtant très corporatistes, s'inquiètent de l'ampleur du nombre de gardes à vue ne débouchant sur rien, car elle n'étaient pas fondées.

L'imbécilité de l'administration et des ses exécutants allant jusqu'à contester la nationalité française à des français nés à Dakar, Tananarive, Saigon, ou Tunis est une absurdité et un oubli de l'histoire. En effet ces personnes sont nées de parents français et sont bien nées en France car ces villes à l'époque étaient françaises. A-t-on été cherché des poux dans la tête de Philippe Seguin. Il est bien né à Tunis à ce que je sache. Lui a-t-on, contesté sa nationalité française ?(3)

Conteste-t-on celle de Sarkosy dont les parents ne sont pas nés en France ?

C'est quoi cette manie maintenant de demander aux français de prouver leur nationalité. C'est la meilleure preuve que nous ne sommes plus en liberté.

Dans les pays où règne la liberté il n'y a pas de cartes d'identité.

Oui de tels pays existent. Rien que de l'autre coté de la Manche

 

 

(1) Un grand serviteur de l'état comme le préfet Papon a été condamné comme contributeur zélé à ces déportations. La police française dont la devise  est "honneur et patrie" a prêté main forte à la rafle du Vél'd'hiv. En la circonstance, et l'honneur et la patrie ont été bafoués.

(2) Les trois jeunes filles qui ont été mis en garde à vue dans des conditions aberrantes, ont été reconnues innocentes par la justice. Les faits nécessitaient-ils leur garde a vue et les outrages subis ? Une fut arrêtée chez elle, emmenée en pyjama et menottée comme la pire des criminelles avec 10 heures de privation de liberté.  Oui nous ne sommes plus dans un pays de droit qui respecte les citoyens.

(3) Le 8 mars 2010, le Président de la République donne l'ordre de faire revenir en France l a jeune fille qui y a passé sa jeunesse, depuis ses treize ans, et y a fait ces études (RTL, Le Figaro). C'est grâce à ses copines et à la toile (web) que l'information a pu être relayées par la presse et les médias. Ceci est un désaveu du ministre des "expulsions" aux exécutants en passant par le préfet. nous nous réjouissons de retour de cette personne et qu'elle soit enfin protégée contre les abus dont elle fait l'objet. Merci à la presse et aux médias d'avoir alerté l'opinion publique. Cependant si elle veut revenir elle doit obtenir un visa de l'ambassade de France. Les mesquineries administratives continuent : pour expulser cela a été tout seul.

Suite à l'intervention du chef de l'État, Najlae a obtenu son visa le mercredi 10 mars 2010 à Rabat et va pouvoir revenir en France et être présente à la rentrée des classes lundi. De fait, iI s'avère que son expulsion était illégale car elle avait fait appel au refus des autorités de lui délivrer des papiers et l'appel est suspensif.

Le 13 mars au matin, la jeune Najlae est rentrée en France, pays dont jamais elle aurait dû être expulsée, accueillie à l'aéroport par ses copines du Lycée. Nous nous réjouissons de l'issue heureux de affaire, sans trop d'optimisme car le  visa obtenu est pour un an. Son pays est la France, même si elle est d'origine marocaine.

(4) Suite aux articles parus dans les journaux relatant des mesquineries abusives concernant la preuve de citoyenneté française pour l'obtention de papiers d'identité, cette exigence vexatoire a été levée.

Heureusement que parfois la presse et les médias dénoncent de tels abus. mais elle ne le font pas assez souvent et parfois elle se font complices des atteintes liberticides.

 



Mise à jour le Jeudi, 24 Février 2011 21:52
 
Make Text Bigger Make Text Smaller Reset Text Size
Actuellement en ligne
Nous avons 54 invités en ligne
Statistiques
Affiche le nombre de clics des articles : 1315628
Pour vos vacances

 

Loin des tumultes de la côte
Une villa en Centre Var
Villa
tél : 04 94 73 87 68
Près de l'abbaye cistercienne du Thoronet, concerts et chants. abbaye
Trains Spéciaux Centre Var (màj 10/04/2012)
Trains spéciaux du Centre Var
Festival ferroviaire
festival 2012
Trains d'Halloween

Cliquer sur l'affiche pour l'agrandir.
Train Touristique Centre Var

Un picasso en automne

La saison 2013 fait le plein de trains.
Voir les horaires détaillés des
Prochains départs des trains

Trains réguliers
De Carnoules vers Brignoles
départ à {9H30, 12H15 et} 15H00
De Brignoles vers Carnoules
départ à {11H00 et} 16H35

Les prochains départ de Carnoules :
Mer. 29 mai 2013 (11h30)
Sam. 01 juin 2013 (9h30)
Dim. 02 juin 2013 (9H30)
Dim. 02 juin 2013 (15h)
Mer. 05 juin 2013 (15H)

Dim. 02 juin 2013 (9H30)
Dim. 06 juin 2013 (15h)
Mer. 09 juin 2013 (15H)
Dim. 13 juin
2013 (9H30)
Dim. 13 juin 2013 (15h)

Commandes secrètes Microsoft

Tout savoir sur les
Microsoft Commande NET

Comment supprimer le parasite ISTARTSURF
ADWCleaner

Merci de votre aide

Malgré toute l'attention que nous portons à la rédaction de ce site, il se peut que des erreurs échappent à notre vigilance. Nous vous serions reconnaissant de nous le signaler par contacter-nous . Il se peut que quelques liens soient mal dirigés, merci de nous les signaler.

FNAUT Pays des Maures