2008-09-08 Courrier à Jean-Noël GUÉRINI au sujet du tracé dela LGV-PACA Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pierre   
Mercredi, 10 Septembre 2008 15:15

Association des Voyageurs du Moyen Var

 Membre du bureau de la FNAUT-PACA
820, Chemin de Belle Barbe – LE THORONET

83340 LE LUC en PROVENCE

Tél. : (0)-494 738 768

Fax : (0)-494 738 768
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

à

Monsieur le Président du Conseil Général des Bouches du Rhône

Hôtel du département

52 Avenue Saint Just

13004 Marseille Cedex

 

Monsieur le Président,

Notre association qui est adhérente à la FNAUT, fédération regroupant des associations d'usagers des transports, a participé au débat public concernant l'opportunité de la LGV-PACA. Elle a, à ce titre, rédigé un cahier d'acteur soutenant le tracé des métropoles.

À l'issue du débat public, un certain consensus s'était établi, partagé par la majorité des élus, autour du tracé dit "des métropoles".

L'annonce faite par Monsieur le Préfet de Région de privilégier le tracé par le Centre Var afin d'économiser 1,7 milliards d'euros et de gagner 23 minutes sur les Paris <-> Nice, jette le trouble.

Reprenons l'argumentaire de Monsieur Gérard PIEL pour justifier la construction de la LGV-PACA :

1. Si la LGV ne se fait pas, il faudra construire d'autres routes et autoroutes, or il n'y a plus d'espaces disponibles en Provence Alpes Côte d'Azur,

2. Nous allons vers une saturation des routes et autoroutes qui va devenir insupportable,

3. Il faut diminuer l'usage de la voiture particulière,

4. Pour la sauvegarde de la planète il faut diminuer la circulation automobile génératrice de pollution et d'émission de gaz à effet de serre.

Tous ces arguments sont irréfutables et confirment la nécessité de recourir à un transport en commun rapide, économique en énergie, peu vorace en espace, faible en nuisance. Nous avons un dispositif qui a fait ses preuves et que l'on domine techniquement, c'est le TGV.

 

Mais une opposition criarde se manifeste contre la LGV. Le reproche essentiel fait par la population des zones que traverse la ligne, est que le TGV passe mais ne s'arrête pas, ou, s'il s'arrête, c'est en pleine nature entraînant une autre critique aussi virulente. Le TGV ne sera bien accepté que s'il sert aux populations locales des zones traversées.

Par le tracé direct de l'Arbois à Nice via la Dracénie, la ligne LGV n'a qu'une utilité limitée pour les habitants de la région, car il ne permettra pas les liaisons rapides et commodes entre les métropoles de la région : Avignon, Marseille, Toulon, la Dracénie et la Côte d'Azur.

Le rôle de pôles multimodaux est important et ces pôles se trouvent toujours en centre ville. Le pôle multimodal de Marseille Saint Charles est une réussite. Il allie sur la même plateforme tous les moyens de transport en commun (métro, navette aéroport, TER, TEOZ, cars départementaux et régionaux). Comment expliquer que les TGV Province-Province et ceux de l'Arc méditerranéen éviteraient ce pôle ?

Il en est de même pour Toulon où une gare routière magnifique a été inaugurée il y a peu de temps. Tous les cars desservant Toulon sont regroupés sur ce pôle avec les TER, TEOZ et bus urbains. Ces cars sont utilisés par les locaux pour leur travail et leurs obligations, mais aussi par les touristes pour atteindre leurs lieux de villégiature. La conjonction de ces deux trafics permet des rotations rentables que n'autoriserait pas la disjonction de ces deux apports.

Peut-on imaginer un TGV international de l'Arc méditerranéen allant de Valence et Barcelone à Gênes, en ne passant ni par Marseille, ni par Toulon ?

Le site de l'Arbois ouvert depuis juin 2001 n'a rempli aucun des arguments avancés par Monsieur Gérard PIEL. Il n'y a toujours pas de pôle multimodal à l'Arbois. Peu de cars desservent l'Arbois de façon rentable. La gare de l'Arbois est génératrice de trafic routier important et les parkings (50 hectares) sont saturés malgré leur agrandissement permanent. La gare de l'Arbois a nécessité des aménagements routiers qui n'ont pas été comptabilisés dans les coûts de la gare.

D'après les documents de RFF, le passage de la LGV par les métropoles produira un trafic supplémentaire par transfert modal de la voiture au TGV de 1,3 à 1,7 millions de passagers/an, soit 3560 passagers/jour. Cette donnée est très largement sous évaluée comparée au trafic journalier de voitures sur l'autoroute A8. En effet l'agAM (Agence d'Urbanisme de l'Agglomération Marseillaise) estime le report modal à 2 millions de passagers.

 

Si le tracé direct de l'Arbois à Nice est retenu, les éventuels TGV originaires ou à destination de Nice devront effectuer un aller et retour de l'Arbois à Marseille. Ce détour retardera le TGV au minimum de 25 minutes. Jamais la SNCF n'acceptera que son TGV perde 25 minutes pour desservir Marseille. Il stoppera quelques minutes à l'Arbois, puis filera vers sa destination. Marseille Saint Charles deviendra alors une petite gare de banlieue. Il n'y aura pas de liaison rapide en 1h15 entre Marseille et Nice. Seuls les TER continueront à relier les deux villes en 2h30 par la ligne classique et les usagers continueront à utiliser leur voiture, justifiant la construction de nouvelles autoroutes onéreuses.

Pire, le tunnel de La Gavotte n'est pas aux normes de sécurité actuelles, deux TGV ne peuvent y pénétrer simultanément. Si, pour desservir Marseille, les TGV doivent faire un aller et retour entre Marseille et l'Arbois, ce souterrain sera vite saturé et limitera les TGV vers Marseille, ce qui veut dire qu'il n'y aura plus que les TGV Paris Marseille qui viendront à Saint Charles.

 

Les lignes ferroviaires construites sous Louis-Philippe servent encore aujourd'hui plus de 150 ans après. L'investissement de la LGV-PACA n'est pas fait pour une durée de trente ans mais pour au moins 100 ans. Il faut raisonner sur cette durée minimale et ne pas hypothéquer l'avenir.

Déjà pour la LGV-MED une erreur a été commise en privilégiant un tracé ne passant pas à l'aéroport de Marignane. Si cette erreur n'avait pas été faite, la desserte de l'aéroport par un TCSP serait réalité depuis juin 2001, ainsi que la répartition en surface des clients des avions et des TGV par l'étoile ferroviaire Marseille – Miramas (Salon, Arles, Istres) et Aix (Rognac) – Martigues.

L'économie faite en installant la gare à l'Arbois ne contrebalance pas les dépenses routières et de parkings, les frais induits imposés chaque jour aux usagers (parking, déplacements), ni les frais du TSCP qu'il faudrait construire entre l'Arbois d'une part, l'aéroport d'autre part, et Marseille.

 

Hors Aix-TGV, les gares des "Betteraves" ne marchent pas. Les Marseillais et les voyageurs à destination de Marseille veulent arriver en centre ville et pouvoir aller à pied ou avec une seule rupture de charge à leurs affaires. Seuls 6% des marseillais se rendent à la gare de l'Arbois selon les études faites par GM Consultant.

Il faut reconnaître que si le passage par Marseille fait perdre 23 minutes aux 10 à 12 TGV Nice <–> Paris sans arrêt, le tracé direct par Centre Var fait perdre au moins 25 minutes aux TGV Province-Province, plus nombreux (environ 30 sur 45 A /R TGV / jour dans les hypothèses SNCF). Le tracé direct fera perdre à la SNCF 1,3 à 2 millions de voyageurs qui se retrouveront sur les routes et autoroutes saturées.

Il est indéniable que le tracé par les métropoles apporte plus au développement régional et qu'il s'inscrit parfaitement dans le projet ARCOMED, à l'inverse du tracé concurrent.

 

Il faut sortir de la logique "Paris <–> Nice", mais appréhender une logique plus large de Nice, Toulon, Marseille vers toutes les autres provinces de France (Île de France comprise) et vers l'étranger (Arc méditerranéen).

Les conclusions du Grenelle de l'environnement qui recommande une diminution de la pollution et des émissions en gaz à effet de serre corroborent le passage par les métropoles car c'est le seul tracé qui provoquera un transfert significatif de la route sur le rail en raison des gains de temps procurés.

 

Nous vous prions, Monsieur le Président, de bien vouloir maintenir votre engagement sur le tracé dit "des métropoles" et de rester ferme sur ce point. Nous vous soutenons avec force dans cette action.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de notre plus profond respect.

Le Président de l'AVMV

Pierre QUILLIET

(Nous contacter )

Même lettre à

Monsieur Jean-Noël GUÉRINI, Président du CG13, (Réponse de Monsieur GUÉRINI )
Monsieur Jean-Louis BORLOO, Ministre d'État de l'Écologie, de l'Énergie, du développement durable et de l'Aménagement du Territoire, (Réponse du Ministre d'État )
Monsieur Hubert FALCO, Secrétaire d'État chargé de l'Aménagement du Territoire,(Réponse de Monsieur FALCO )
Monsieur Dominique BUSSEREAU, Secrétaire d'État chargé des transports, (Réponse de Monsieur BUSSEREAU )
Madame Natalie KOSCIUSKO-MORIZET, secrétaire d’État chargée de l’Écologie
Monsieur Michel SAPPIN, Préfet de la région Provence Alpes Côte d'Azur, (Réponse du sous-préfet, directeur de cabinet )
Monsieur Michel VAUZELLE, Président du Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur
Monsieur Joël GIRAUD, Président de la commission des transports du Conseil Régional,
Monsieur Gérard PIEL, Vice-Président à la commission des transports du Conseil Régional,
Monsieur Christophe CASTANER, Vice-Président à la commission de l'Aménagement du Territoire du Conseil Régional,
Madame Yannick DELHAYE, Vice-Présidente à l'Écologie  du Conseil Régional,
Monsieur Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, (Réponse de Monsieur GAUDIN )
Monsieur Eugène CASELLI, Président de la Communauté Urbaine de Marseille Provence Métropole,
Monsieur Horace LANFRANCHI, Président du Conseil général du var,
Monsieur Robert BENEVENTI, maire d'Ollioules et Président de l'AUDAT,
Monsieur jean CANAPA, Conseiller régional, (Réponse de Monsieur Joël Canapa )
Monsieur Claude VALLETTE, Conseiller Municipal de Marseille, Président de l'agAM,
Monsieur Christian PELLICANI, Conseiller Municipal de Marseille,
Monsieur Christian AMIRATY, Maire de Gignac- la- Nerthe,
Monsieur André ESSAYAN,  Maire de Ceyreste,
Monsieur Marc REVERCHON, Président de l'Union Maritime et Fluviale,(Réponse de Monsieur REVERCHON )
Monsieur Jacques PFISTER, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Marseille,(Réponse de Monsieur PFISTER )
Monsieur Stéphan BROUSSE, Président du MEDEF Marseille,
Monsieur michel CROC, Directeur région de réseau ferré de France,
Monsieur Bernard GYSSELS, Chef de Projet LGV-PACA, Réseau Ferré de france
Monsieur Ivan RASCLE, Réseau ferré de france,
Monsieur Alain BUDILLON, Directeur de la DDE (Marseille)

 

Commentaires reçus :

Monsieur le Président,

J’ai bien reçu votre courrier du 8 septembre relatif au tracé de la future LGV-PACA et je vous en remercie vivement.

Je partage totalement votre position et les arguments pertinents et fort bien exposés dans votre lettre.

Je vous prie de trouver ci-dessous copie du document sur le même thème que j’ai adressé le 24 juin dernier à l’ensemble des parlementaires des Bouches-du-Rhône.


Avec mes salutations distinguées.

Marc REVERCHON
Président de l’UMF

 

 

 

 

Mise à jour le Vendredi, 26 Mars 2010 07:53
 
Make Text Bigger Make Text Smaller Reset Text Size
Actuellement en ligne
Nous avons 59 invités en ligne
Statistiques
Affiche le nombre de clics des articles : 1315632
Pour vos vacances

 

Loin des tumultes de la côte
Une villa en Centre Var
Villa
tél : 04 94 73 87 68
Près de l'abbaye cistercienne du Thoronet, concerts et chants. abbaye
Trains Spéciaux Centre Var (màj 10/04/2012)
Trains spéciaux du Centre Var
Festival ferroviaire
festival 2012
Trains d'Halloween

Cliquer sur l'affiche pour l'agrandir.
Train Touristique Centre Var

Un picasso en automne

La saison 2013 fait le plein de trains.
Voir les horaires détaillés des
Prochains départs des trains

Trains réguliers
De Carnoules vers Brignoles
départ à {9H30, 12H15 et} 15H00
De Brignoles vers Carnoules
départ à {11H00 et} 16H35

Les prochains départ de Carnoules :
Mer. 29 mai 2013 (11h30)
Sam. 01 juin 2013 (9h30)
Dim. 02 juin 2013 (9H30)
Dim. 02 juin 2013 (15h)
Mer. 05 juin 2013 (15H)

Dim. 02 juin 2013 (9H30)
Dim. 06 juin 2013 (15h)
Mer. 09 juin 2013 (15H)
Dim. 13 juin
2013 (9H30)
Dim. 13 juin 2013 (15h)

Commandes secrètes Microsoft

Tout savoir sur les
Microsoft Commande NET

Comment supprimer le parasite ISTARTSURF
ADWCleaner

Merci de votre aide

Malgré toute l'attention que nous portons à la rédaction de ce site, il se peut que des erreurs échappent à notre vigilance. Nous vous serions reconnaissant de nous le signaler par contacter-nous . Il se peut que quelques liens soient mal dirigés, merci de nous les signaler.

FNAUT Pays des Maures