La Région Aquitaine prend l'initiative (màj le 13-05-2009) - Discours pour la réouverture du Canfranc Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pierre   
Mercredi, 26 Septembre 2007 19:07
Index de l'article
La Région Aquitaine prend l'initiative (màj le 13-05-2009)
80<sup>ième</sup> anniversaire du Somport
Discours pour la réouverture du Canfranc
Ce ne sont pas des paroles en l'air
l'Aquitaine va reconstruire à ses frais la ligne Oloron-Bedous
Pour en savoir plus
Le tunnel ferroviaire au secours des montagnards.
Toutes les pages

 

 

Discours prononcé par le porte-parole de la Crefco lors de la manifestation commémorant le quatre-vingtième anniversaire de l'inauguration du Canfranc (Tunnel du Somport) célébré à Bedous le 19 juillet 2008

 

Gare de Canfranc Estación, côté espagnol du Somport

Gare internationale de canfrancL'imposante gare internationale de Canfranc estación, en cours de rénovation et de transformation pour devenir un casino, en juillet 2008
Gare d'Oloron sainte marie juillet 2008Gare d'Oloron Sainte Marie, ancienne gare où passaient des trains internationaux, maintenant terminus des trains suburbains de Pau. Les quais ont été raccourcis depuis 1998 (voir photo)

 

Le 18 juillet 1928, a été inauguré le chemin de fer international Saragosse – Canfranc - Pau. Aujourd'hui nous célébrons, donc, le 80ième anniversaire d'une voie ferrée construite pour rallier les peuples de l'Espagne et la France. Mais, depuis 1970, la ligne reste fermée entre Canfranc et Oloron, pourtant c'est pas une journée de fête, sinon une journée de revendication: nous voulons que le Canfranc (la ligne du Somport) réouvre !

L'Espagne, n'est plus maintenant le pays pauvre qui exportait seulement des oranges. L'économie espagnole s'est développée et, en même temps, le commerce international. Et, au delà de l'Espagne, le Portugal et le Maroc sont entrés aussi dans ce monde d'économie globale. L'Aragon et notamment Saragosse est devenue un pôle industriel et logistique a échelle européenne qui a besoin d'améliorer ses communications vers la France et le nord de l'Europe. L'existence d'un axe de transport efficace que traverse les Pyrénées serait très utile, non seulement pour nous, aragonais, mais aussi pour l'économie du Béarn et de l'Aquitaine.

Quand le prix du pétrole augmente sans arrêt, que le changement climatique menace l'humanité, les communications entre nos deux pays ne peuvent pas dépendre exclusivement de la route. En plus, dans ces vallées pyrénéennes d'Aspe et de Canfranc, ralliées depuis 2003 par le tunnel routier du Somport, la route est une menace plus grande que dans autres lieux.

Les riverains de la RN-134 en France ou de la N-330 en Espagne souffrent les conséquences d'un trafic des poids lourds qu'il augmente sans cesser. Mais les chiffres actuels ne sont rien si on les compare avec ceux prévus pour les prochaines années. Actuellement au sud de la frontière trois autoroutes gratuites sont en chantier en direction au tunnel du Somport: celle de Valence–Saragosse–Huesca-Jaca, celle de Lerida-Huesca et celle de Pampelune-Jaca. En deux ou trois ans, il sera possible circuler par autoroute de la côte méditerranéenne jusqu'a Jaca, à seulement 20 kilomètres du tunnel, et sans péage. Le nombre de camions qui traverseront alors les Pyrénées par le Somport risque se multiplier par 10 ou plus encore. Mille ou deux mille camions touts les jours ils peuvent signifier la mort écologique et économique de ces vallées.

La seule formule capable d'éviter cette catastrophe est que nos deux pays signent un accord par lequel l'axe européen E-7 soit considéré comme un axe mixte route-rail dans sa partie pyrénéenne, en réservant la route pour les automobiles et le transport local, et obligeant les marchandises en transit international a utiliser le train. C'était la thèse du "Pacte du Somport", signé en 1999 par les maires de Bedous et Canfranc, le Créloc et la Crefco, Prospective et Développement, le Collectif Alternatives Somport et Écologistes en Action. C'est donc pour des raisons environnementales, en plus qu'économiques, que nous demandons la réouverture et modernisation du chemin de fer Saragosse-Canfranc­Pau.

Jusqu'à maintenant, c'était l'Espagne qui demandait la réouverture, tandis que la France la refuser et c'était pour ça que touts les anniversaires "rondes" (cinquantième, soixantième, soixante-dixième) nous les célébrons en Espagne, en gare internationale de Canfranc. Mais ce quatre-vingtième anniversaire nous sommes venus le célébrer à Bedous. Pour quoi?<

Dans les dix ans derniers, la réouverture du Canfranc a fait deux grands pas en avant et un pas, aussi très grand, derrière. Le premier pas en avance il a été l'accord de l'Espagne et la France, à l'occasion du sommet de 2000 à Santander, de rouvrir le Canfranc "avant 2007" (cela, ils ont dit). Mais seulement deux ans après, le grand pas derrière est arrivé: le nouveaux Gouvernement français sorti des élections refusa d'honorer ce compromis. Le deuxième pas en avance s'a donné au début de cet an, quand le Conseil Régional Aquitaine a décidé rouvrir les 25 kilomètre de ligne, entre Oloron et Bedous.

 

La moitié de ses habitants n'ont pas vu jamais circuler un train par la vallée d'Aspe. Pour ça le pari du Conseil Régional Aquitaine et de son président, Alain Rousset, de financer la récupération pour le service ferroviaire de ces 25 kilomètres, une part de lesquels nous avons parcouru à pied ce matin, va devenir un symbole fort de que la réouverture total de la ligne c'est pas un rêve, mais quelque chose que, si nous continuons à insister, nous pouvons réussir en quatre ou cinq ans.

Lamentablement, ce premier pas de la France en 38 ans n'a pas eu contrepartie au sud des Pyrénées. Certes les trains arrivent tous les jours en gare de Canfranc, mais la ligne reste dans un état lamentable. Officiellemment, l'Espagne demande encore de la France la réouverture, mais la triste réalité est que son Gouvernement central, avec l'appui du Gouvernement régional d'Aragon a paralysé la modernisation de trois des quatre tronçons de la ligne, entre Huesca et Canfranc, avec le prétexte qu'ils étudient une amélioration du tracé. Nous disons prétexte parce que cet imaginaire nouveau tracé exige le percement d'un tunnel long de plus de 10 kilomètres. De sorte que, si la France rouvre toute la ligne en 2012, la partie espagnole ne sera pas en état de recevoir les trains français.

Lorsque le Crefco dit ceci aux responsables politiques nationaux et régionaux, ces derniers nous répondent que leur premier objectif n'est pas de rouvrir le Canfranc, mais faire la Traversée Centrale des Pyrénées. Mais celle-ci est une autre excuse de mauvais payeur, comme nous disons en Espagne, parce que si on se fait la TCP, ça ne sera pas avant de 30 ans et la menace sur les vallées d'Aspe et de Canfranc, elle, est à seul trois ou quatre ans.

 

Mise à jour le Jeudi, 09 Septembre 2010 09:34
 
Make Text Bigger Make Text Smaller Reset Text Size
Actuellement en ligne
Nous avons 11 invités en ligne
Statistiques
Affiche le nombre de clics des articles : 1321880
Pour vos vacances

 

Loin des tumultes de la côte
Une villa en Centre Var
Villa
tél : 04 94 73 87 68
Près de l'abbaye cistercienne du Thoronet, concerts et chants. abbaye
Trains Spéciaux Centre Var (màj 10/04/2012)
Trains spéciaux du Centre Var
Festival ferroviaire
festival 2012
Trains d'Halloween

Cliquer sur l'affiche pour l'agrandir.
Train Touristique Centre Var

Un picasso en automne

La saison 2013 fait le plein de trains.
Voir les horaires détaillés des
Prochains départs des trains

Trains réguliers
De Carnoules vers Brignoles
départ à {9H30, 12H15 et} 15H00
De Brignoles vers Carnoules
départ à {11H00 et} 16H35

Les prochains départ de Carnoules :
Mer. 29 mai 2013 (11h30)
Sam. 01 juin 2013 (9h30)
Dim. 02 juin 2013 (9H30)
Dim. 02 juin 2013 (15h)
Mer. 05 juin 2013 (15H)

Dim. 02 juin 2013 (9H30)
Dim. 06 juin 2013 (15h)
Mer. 09 juin 2013 (15H)
Dim. 13 juin
2013 (9H30)
Dim. 13 juin 2013 (15h)

Commandes secrètes Microsoft

Tout savoir sur les
Microsoft Commande NET

Comment supprimer le parasite ISTARTSURF
ADWCleaner

Merci de votre aide

Malgré toute l'attention que nous portons à la rédaction de ce site, il se peut que des erreurs échappent à notre vigilance. Nous vous serions reconnaissant de nous le signaler par contacter-nous . Il se peut que quelques liens soient mal dirigés, merci de nous les signaler.

FNAUT Pays des Maures