Le renouveau du tramway à Marseille (màj 18.09.2008) - "Le tramway de Marseille enfin dans le giron de la RTM" Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pierre   
Jeudi, 03 Janvier 2008 16:03
Index de l'article
Le renouveau du tramway à Marseille (màj 18.09.2008)
"Le tramway de Marseille enfin dans le giron de la RTM"
"Le point de vue d'une montpelliéraine"
Toutes les pages

 

Le tramway de Marseille enfin dans le giron de la RTM

 

Épisodes du feuilleton

24 mars 2005 La Communauté urbaine de Marseille (MPM) décide que le nouveau tramway sera exploité en DSP (délégation de service Public) de 8 ans. Un consortium composé de la RTM (Régie des transports Marseillais) et Véolia répond seul à l'appel d'offre. Véolia assumera 49 % des dépenses et mettra trois cadres à la disposition du groupement. Le reste des traminots seront des agents de la RTM.

Du 4 octobre au 26 novembre 2005, les agents de la RTM, estimant être l'objet d'un début de privatisation, privent les marseillais de transports urbains.

13 juillet 2006 ayant qu'un seul candidat à la DSP, MPM octroie donc la DSP au groupement RTM et Véolia Transport.

6 juillet 2007, suite au recours déposés par des élus communistes et le comité d'entreprise de la RTM, le Tribunal Administratif de Marseille annule la délibération du 24 mars 2005 pour procédures irrégulières.

27 décembre 2007 le tribunal Administratif annule le choix du délégataire.

18 juillet 2008, la nouveau conseil de la communauté urbaine de Marseille adopte le principe d'une transaction à l'amiable pour aboutir à la résolution de le DSP.

On se souvient que le précédent Conseil de la Communauté de MPM (Marseille Provence Méditerranée) avait confié l'exploitation du nouveau tramway de Marseille en DSP (Délégation de Service Publique) à Véolia, le tramway étant une chose très difficile à gérer pour la RTM (Régie des transport de Marseille). Malgré plus d'un siècle d'expertise "traminote", la RTM avait été jugée pas apte à exploiter un tramway moderne.

Maintenant c'est chose faite, le tramway de Marseille est revenu dans le giron de la RTM. Il n'y plus qu'un seul exploitant pour les transports en commun de Marseille.

Ainsi la RTM récupère l'intégralité du réseau bus, métro et tramway.

Monsieur Karim Zéribi, Président de la TRM depuis le 1 juillet 2008, rejette la responsabilité de cette erreur juridique, stratégique et économique sur l'ancien exécutif de la communauté urbaine. Et de renchérir en critiquant un choix de tracé mauvais, cause d'une faible fréquentation (40.000 voyageurs/jour) alors que l'on devrai tabler sur 160.000voyageurs/jour, ce que fait quotidiennement le tramway de Montpellier .

Monsieur Karim Zéribi veut développer les TCSP (transports en commun sur site propre) pour ses bus et autres BHNS (bus à haut niveau de service), mettre des minibus électriques dans l'hypercentre, mieux desservir les quartiers et surtout abaisser le coût du transport de 1,70 euros à 1,50 euros.

 

Janvier 2008

En janvier 2004, le dernier tramway de Marseille, le 68, rescapé d'un important réseau Urbain et semi urbain puisqu'il allait jusqu'à Aubagne, rentrait pour une dernière fois au Dépôt. Le 68 a dû sa survie au fait qu'il entrait dans Marseille par un souterrain du Boulevard Chave à la gare de Noailles et de ce fait n'entravait pas la circulation de la sacrée sainte bagnole.

 Pour ceux que cela intéresse, le musée ferroviaire de La Barque, près de Fuveau, conserve des reliques du réseau de transport marseillais dont un antique trolleybus. Une rétrospective est également visible sous forme de maquettes dans la station de métro "Noailles". Maintenant un rame PCC de la ligne 68 est arrivée à l'Écomusée de Breil sur Roya, près de Tende. Ce musée est accessible par le train de Nice, Vintimille et Turin. (voir photo)

Pendant trois longues années, Marseille a été privée de tramways, mais pas de travaux pour la réalisation d'un tramway dit moderne dont le design veut rappeler un vaisseau de haute mer. D'abord surprenant, on finit par s'y habituer, il est l'image de Marseille, Marseille qui surprend toujours "l'estranger" qui débarque gare Saint Charles avec ses escaliers monumentaux et sa perspective sur la Bonne Mère.

Le tramway nouveau est arrivé, descendant la Canebière à la vitesse d'un sénateur. Le 30 juin 2007 une première ligne a été ouverte des Caillois, à l'est, à Euroméditerranée, au nord, sur une longueur de 8,8Km, délaissant le Boulevard Chave.

Une seule ligne de tramways à Marseille ce n'est pas possible, aussi depuis octobre 2007, l'ancien itinéraire par le Boulevard Chave a repris du service. Mais en raison des retards pris dans la réfection du Tunnel vers Noailles ce n'est que ébauche de la ligne T1 qui est remis en service De Blancarde à Eugène-Pierre sous forme de navettes.

Pour l'automne 2008, il nous est promis deux lignes de tramways à part entière la T1 allant des Caillois à Noailles, le tunnel sera à voie unique en raison d'un gabarit plus généreux des nouvelles rames comparé à celui des l'ancien PCC de la ligne 68 et la T2 reliant Blancarde à Euroméditerranée. Les correspondances entre les deux lignes et avec les TER vers Toulon se faisant à Blancarde.

Pour début 2009 un court prolongement de la ligne T2 permettra d'atteindre Arenc.

Marseille innove, les lignes de tramways sont désignées par des couleurs : la verte est la T1 et la T2 est la jaune. Pour 2011, il nous est promis une ligne orange qui ira de Blancarde à Quatre Septembre et la jaune joindra Euroméditerranée à Castelane (voir schémas ci-contre).

Depuis novembre la fréquence des rames s'est améliorée, elle est de 4 minutes et demi en heure de pointe et de 6 minutes en dehors sur la ligne jaune, pour la navette du Boulevard Chave il faut attendre entre 8 et 15 minutes. Ces fréquences peu attractives expliquent la faible fréquentation en voyageurs pour des lignes de tramways 37000 voyageurs quotidiens pour la ligne jaune et 3000 pour la ligne verte. À Montpellier, Grenoble, Nantes et Paris, chaque ligne transporte quotidiennement entre 90000 et 110000 voyageurs. Quand les deux lignes seront en service, MPM prévoit 50000 voyageurs/jour ce qui reste faible. Il faut prendre exemple sur Saint Étienne où les rames roulent vite et se suivent à 1 minute. Il faut augmenter la fréquence et les voyageurs suivront.

Les faibles fréquences des rames expliquent la photo suivante : les badauds déambulent sur les voies ne respectant pas l'espace tramway ce qui entraîne la lenteur de la circulations des rames et un déficit de passagers.

Ci-dessous, arrivée de la Rame PCC du réseau de Marseille à l'Écomusée de Breil sur Roya sur remorque routière





Mise à jour le Dimanche, 02 Mai 2010 13:50
 
Make Text Bigger Make Text Smaller Reset Text Size
Actuellement en ligne
Nous avons 22 invités en ligne
Statistiques
Affiche le nombre de clics des articles : 1487473
Pour vos vacances
Loin des tumultes de la côte
Une villa en Centre Var
Villa
tél : 04 94 73 87 68
Près de l'abbaye cistercienne du Thoronet, concerts et chants. abbaye
Train Touristique Centre Var (le 19/01/2019)

Lors du dernier Veyn'art, notre autorail Caravelle X4567 est tombé en panne.
Après diagnostique, nous avons remplacé le "turbo" défectueux. L'autorail a été expertisé par la SNCF le 18 janvier 2019 sur l'étole de Veynes. Il est autorisé à rouler.Il nous faut encore refaire le plancher qui a été endommagé lors de l'incident.

À partir du 21 février 2019, l'ATTCV reprend ses circulations entre Carnoules et Brignoles.

Un picasso en automne

Trains Spéciaux Centre Var (màj 18/03/2019)
Trains spéciaux du Centre Var
Festival ferroviaire
festival 2012

Cliquer sur l'affiche pour l'agrandir.

Commandes secrètes Microsoft

Tout savoir sur les
Microsoft Commande NET

Comment supprimer le parasite ISTARTSURF
ADWCleaner

Merci de votre aide

Malgré toute l'attention que nous portons à la rédaction de ce site, il se peut que des erreurs échappent à notre vigilance. Nous vous serions reconnaissant de nous le signaler par contacter-nous . Il se peut que quelques liens soient mal dirigés, merci de nous les signaler.

FNAUT Pays des Maures