Jamais les TGV Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Administrateur   
Jeudi, 10 Janvier 2008 18:52

Suite à un propos un peu excessif consécutif aux grèves qui abusent de notre patience, Jean G a répondu de façon humoristique à ce courriel :

 

At 15:29 +0100 08.01.10, FNAUT Pays des Maures wrote:
Le Thoronet, le 10janvier 2008

Mesdames, Messieurs, les journalistes,

Chaque jour les TER régionaux sont susceptibles de transporter 100.000 voyageurs en Paca.

Cependant il n'en est rien car depuis le 10 décembre 2007, ces 100.000 personnes subissent des suppressions des trains quotidiennement suite à l'arrêt de travail d'une infime minorité de salariés de la SNCF.

Personne n'en parle parmi les média car seuls les TER omnibus sont affectés et jamais les TGV.

Sur les Arcs - Toulon - Marseille il ne circule qu'un train TER sur 6 ou 5 suivant le sens. Deux TER aller et retour sont remplacés par des cars qui ne desservent pas toutes les gares.

Ces grèves n'affectent pas que cette ligne. Toutes sont concernées.

Pourquoi ce silence ?

C'est quand même 100.000 personnes qui tous les jours subissent un calvaire pour se rendre à leur travail, à leurs études ou pour leurs déplacements personnels. Les usagers sont pris en otage d'un conflit qui ne les concerne pas.

Nous vous adressons le courrier que nous envoyons ce jour à monsieur Vauzelle, Président du Conseil Régional et Président de l'Autorité Organisatrice des Transports.

Nous vous demandons de rompre ce silence complice et d'informer objectivement vos lecteurs ou auditeurs à ce sujet.

En vous remerciant par avance.

Pierre QUILLIET - Président de l'Association des Voyageurs du Moyen Var
--------------------------------------------------------------

Réponse de jean G. 

Cher Pierre,

J'ai découvert expérimentalement, que cette affirmation :
« Personne n'en parle dans les média car seuls les TER omnibus sont affectés et jamais les TGV. »
peut, parfois, être fausse, du moins si l'on prend, au pied de la lettre le « jamais les TGV ».
Les raisons du fait que l'on n'en sache rien, je les ai vécu mardi 2 janvier 2008, au matin en gare de Nice. C'est simple, du moins pour ce que j'en ai vu :
quand un TGV ou un TEOZ est supprimé, il disparaît de tout affichage.
Donc pas de mention "supprimé".

Voici :
Le TGV Nice-Metz partant de Nice à 9 h 29 a disparu de tout panneau d'affichage.
Bien sûr aucun affichage de suppression du TGV, pas plus que d'affichage du TGV
Une foule désemparée, pour Dijon, Nancy et Metz erre lamentablement, quand les hauts parleurs clament :
« Les voyageurs pour Dijon, Nancy et Metz doivent prendre le TGV Vintimille Paris, jusqu'à Avignon, où il trouveront une correspondance. »
« Les voyageurs pour Marseille doivent prendre le TGV Vintimille Paris, jusqu'à Marseille, où il trouveront une correspondance. ».
Pas question d'entendre dire que le TGV Nice-Metz a tout simplement disparu corps et biens.
Le TGV Vintimille-Nice, partant de Nice à 9 h 39 est opportunément en retard, pour que l'on puisse y empiler force voyageurs en surnombre, tous ceux du Nice-Metz, et un 2 janvier tous les trains sont bourrés.

De naturel curieux, je demande à un agent de la SNCF s'il pourrait, s'il le voulait bien, me dire la cause de ce ramdam. Réponse :
sncf : « Monsieur, la rame TGV Nice-Metz est indisponible ».
jg : « Indisponible ? Qu'est-ce à dire ? »
sncf : « Monsieur, la rame TGV Nice-Metz a disparue ».
jg : « Disparue ? »
jg : « Tiens donc ! Mais il est bien arrivé une rame TGV Metz-Nice, hier au soir ? »
sncf : « Oui Monsieur, mais on ne sait plus où elle est, elle a disparu ! ».
jg : « Mais ... on n'a affiché aucune suppression ! »
sncf : « Monsieur, on n'affiche pas les suppressions des TGV, ça la foutrait mal ! ».
--------------
Moi, très curieux, je baguenaudais, en gare, venu bien en avance, en attendant la mise à quai du TEOZ Nice-Bordeaux, partant théoriquement à 10 h 08, pour lequel j'avais une réservation obligatoire [la peste soit de la SNCF et de ses foutues réservations obligatoires].
En ce baguenaudage, j'avais déjà pu observer l'intéressante comédie précédente.

À 10 h 13, cinq minutes après son départ théorique, aucun TEOZ à quai. Les hauts-parleurs se mettent à clamer : « Le train TEOZ Nice-Bordeaux aura environ trente cinq minutes de retard. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.»
De naturel derechef curieux, je demande à un agent de la SNCF s'il pourrait, s'il le voulait bien, me dire la cause de ce retard. Réponse :
sncf : « Monsieur, la loco de manoeuvre étant indisponible, on ne peut mettre la rame du TEOZ à quai ».
jg : « Indisponible ? Qu'est-ce à dire ? »
sncf : « Monsieur, la loco de manoeuvre a disparu ».
jg : «Comme la rame de TGV NIce-Metz ? »
sncf : « Exactement Monsieur ! ».

À 10 h 25 la rame du TEOZ arrive à quai
Quant on annonce : « Les voyageurs du train TEOZ Nice-Bordeaux sont invités à prendre le TGV Nice-Genève, départ initialement prévu à 10 h 32 [heureusement que le TGV Nice-Genève partira avec un louable retard, comme un vulgaire TER] ». Le TEOZ Nice-Bordeaux a disparu de tout pancartage. Pas question de le signaler supprimé.
De naturel encore plus curieux que précédemment, je demande à un agent de la SNCF s'il pourrait, s'il le voulait bien, me dire la cause de ce souk. Réponse :
sncf : « Monsieur, on n'a pas de locomotive à mettre en tête du train ».
jg : « Pas de locomotive pour tracter le TEOZ de Nice à Marseille ? Qu'est-ce à dire ? »
sncf : « Monsieur, la locomotive prévue est indisponible ».
jg : « Indisponible ? Qu'est-ce à dire ? »
sncf : « Monsieur, elle a disparu ».
jg : « Comme la rame de TGV Nice-Metz et la loco de manoeuvre ? »
sncf : « Exactement Monsieur ! ».
jg : « Mais ... on n'a affiché aucune suppression ! »
sncf : « Monsieur, on n'affiche pas les suppressions des TEOZ, ça la foutrait mal ! ».

J'ai donc pris le TGV Nice-Genève, à défaut du TEOZ Nice-Bordeaux.
En bénéficiant de la clause de retard, dû aux impérities de la SNCF.
Et si l'on doute, quand j'aurais le remboursement pour retard, j'en ferai des copies pour les éventuels Saint-Thomas.

Quant aux TER, en gare de Nice, pour ce que j'en ai vu, pendant mes péripéties sur les quais, aucun retard au départ, aucune suppression.

Amitiés - Jean G.

 

Mise à jour le Mardi, 28 Octobre 2008 13:24
 
Make Text Bigger Make Text Smaller Reset Text Size
Actuellement en ligne
Nous avons 69 invités en ligne
Statistiques
Affiche le nombre de clics des articles : 1505006
Pour vos vacances
Loin des tumultes de la côte
Une villa en Centre Var
Villa
tél : 04 94 73 87 68
Près de l'abbaye cistercienne du Thoronet, concerts et chants. abbaye
Train Touristique Centre Var (le 19/01/2019)

Lors du dernier Veyn'art, notre autorail Caravelle X4567 est tombé en panne.
Après diagnostique, nous avons remplacé le "turbo" défectueux. L'autorail a été expertisé par la SNCF le 18 janvier 2019 sur l'étole de Veynes. Il est autorisé à rouler.Il nous faut encore refaire le plancher qui a été endommagé lors de l'incident.

À partir du 21 février 2019, l'ATTCV reprend ses circulations entre Carnoules et Brignoles.

Un picasso en automne

Trains Spéciaux Centre Var (màj 18/03/2019)
Trains spéciaux du Centre Var
Festival ferroviaire
festival 2012

Cliquer sur l'affiche pour l'agrandir.

Commandes secrètes Microsoft

Tout savoir sur les
Microsoft Commande NET

Comment supprimer le parasite ISTARTSURF
ADWCleaner

Merci de votre aide

Malgré toute l'attention que nous portons à la rédaction de ce site, il se peut que des erreurs échappent à notre vigilance. Nous vous serions reconnaissant de nous le signaler par contacter-nous . Il se peut que quelques liens soient mal dirigés, merci de nous les signaler.

FNAUT Pays des Maures