LGV Paca: Joissains (Maire d'Aix en Provence) met en garde Sarkozy contre une "erreur historique" Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Actu - Actu TGV
Écrit par Administrateur   
Vendredi, 16 Janvier 2009 09:26

LGV Paca: Joissains  met en garde Sarkozy contre une "erreur historique"

MARSEILLE - Maryse Joissains, maire UMP d'Aix-en-Provence, a mis en garde jeudi dans une lettre le président de la République Nicolas Sarkozy contre "l'erreur historique" que constituerait le choix du tracé évitant Marseille et Toulon pour la future LGV Sud-Est Paris-Nice.

"Je vous saisis très officiellement, au nom des 34 maires du Pays d'Aix et des maires de ma circonscription, sur l'erreur historique de choisir un tracé qui exclurait Marseille et Toulon, alors même que le but de cet aménagement du territoire est de créer l'arc latin appelé à relier dans l'avenir Madrid et Rome, qui, je le sais, vous tient à coeur", écrit Mme Joissains Masini au président de la République.

Le président UMP du conseil général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, a affirmé le week-end du 11 janvier 2009 que le tracé de la LGV-PACA arrêté par le gouvernement  serait celui passant par le nord, en évitant Marseille et Toulon, principalement pour des raisons de coût. Rappelons que cette future ligne à grande vitesse doit mettre Nice à moins de quatre heures de Paris d'ici 2020

Sur ces arguments financiers, Mme Joissains estime que ceux-ci "au-delà de leur fausseté, n'ont aucun sens si on ne prend pas en considération la rentabilité". Et d'ajouter que " le tracé dit des métropoles drainera plus de cinq millions de passagers contre trois millions pour le tracé nord".

Mme Joissains ajoute que "le choix du tracé nord serait un grave manquement au respect de la Charte constitutionnelle sur l'environnement et du Grenelle de l'environnement".


Mise à jour le Vendredi, 16 Janvier 2009 09:32